Israël : un rabbin conseille de ne pas regarder les billets de 50 shekels

Le rabbin israélien Benzion Mutzafi, « très influent dans la communauté sépharade » selon l’agence cath.ch le 5 décembre 2017, ne veut pas que ses fidèles regardent les billets de 50 shekels, la monnaie nationale de l’Etat d’Israël.

La raison ? Le billet de banque porte l’effigie du poète israélo-russe Shaul Tchernichovsky, dont il est « connu » qu’il « avait épousé une femme chrétienne pieuse qui, tous les dimanches, priait à l’église », d’après les propos du rabbin cités par The Time of Israël.

Comble du « blasphème » : Tchernichovsky aurait, toujours selon ce rabbin, « refusé » de « faire se convertir au judaïsme » son épouse, une orthodoxe née en Russie, Melania Karlova, avec laquelle il eut une fille. « Dans notre tradition, il existe des principes fondamentaux concernant ceux qui vivent avec un chrétien. Ce sont des apostats », a déclaré Benzion Mutzafi à ses étudiants. Il a donc conseillé à ses étudiants de plier le billet de façon à ce que le visage du poète n’apparaisse jamais.

En 2011, Shaul Tchernichovsky fut l’un des quatre poètes choisis pour figurer sur les billets de banque israéliens, aux côtés de Nathan Alterman, Leah Goldberg et de Rachel Bluwstein. L’émission du billet de 50 shekels avait déjà suscité la colère de religieux et autres personnalités israéliennes, lorsqu’il avait été présenté au mois de septembre 2014.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s